Quelle température dans la maison ?

Quelle température dans la maison ?

Le confort thermique, l’économie d’énergie, et préservation de l’environnement. Voilà les principales contraintes à l’utilisation d’un matériel de chauffage. À travers cet article, nous vous aidons à faire la balance entre ces différents objectifs, et aussi, à fixer la température idéale pour chaque pièce.

Les températures à fixer pour chaque pièce

Dans le souci d’économie d’énergie et de confort thermique, il est préconisé de fixer une température pour chaque pièce d’une maison ou d’un appartement. Les besoins ne sont pas identiques selon les pièces. Pour les pièces à vivre, telles que la salle à manger, la cuisine, ou encore le salon, il est préconisé de fixer une température de 19 °C. Pour les chambres, il vaut mieux choisir une température située entre 16 et 17 °C. La forte chaleur peut nuire à la qualité du sommeil. Ainsi, il n’est pas indispensable de fixer une température très haute. D’autant plus que sous la couette, il n’est pas nécéssaire d’utiliser un chauffage. Cependant, dans la chambre d’un bébé, il est conseillé de prévoir deux degrés de plus.

Quant à l’entrée, aux WC, et les dégagements, la température idéale est de 17 °C. Pour les pièces inoccupées comme le sellier, il est conseillé de fixer une température de 14 °C, ou de 12 à 14 °C en cas d’absence de plus de 24 h. Cela permet de réduire la consommation. Par ailleurs, pour la salle de bain, le confort thermique se fait entre 19 et 22 °C de température.

Conseils sur la programmation et la régulation des bonnes températures

Pour optimiser l’économie d’énergie en matière de chauffage, vous avez la possibilité d’installer un thermostat, ou d’équiper vos matériels de chauffage de robinets thermostatiques. D’autres solutions plus couteuses existent : la programmation. Certains appareils de chauffage sont dotés de cette fonctionnalité. En programmant le chauffage, vous avez la possibilité d’adapter la température dans une pièce selon vos rythmes de vie. Cela permet notamment d’éviter les consommations superflues d’électricité. La température est automatiquement baissée lorsque vous n’êtes pas chez vous, et se remet quelques heures avant votre retour. Cela permet à l’appareil de vous fournir une température optimale à votre retour.

Les autres critères permettant de réduire la consommation d’électricité

Il ne s’agit pas seulement de la température ambiante qui permet d’économiser de l’électricité. Il est parfois difficile de définir la notion de confort thermique. Celle-ci est relative. Autrement dit, elle varie selon la sensibilité de l’utilisateur (son âge, son état de santé, etc.). D’autres critères s’y ajoutent, tels que le niveau d’isolation de la pièce, la circulation de l’air, le taux d’humidité, ou encore la température des parois.