Poêle à bois ou à pellets ?

Poêle à bois ou à pellets ?

Le chauffage de la maison est un point important pour créer la convivialité et le confort nécessaire à son intérieur. Outre l’efficacité de l’isolation, il faut aussi placer un bon système de chauffage pour maintenir cette ambiance douce et chaleureuse tout au long de l’année même si on en ressent le besoin surtout en hiver. A cet effet, on pense à acquérir un poêle. Mais avec quel combustible ? Voici quelques facteurs pour vous aider à choisir entre le poêle à bois et le poêle à pellets.

Le poêle à bois

Le poêle à bois est tel que son nom l’indique un poêle qui marche à la combustion de bûches. Ce peut être des bûches traditionnelles qui sont aujourd’hui distribuées en stère avec des dimensions standard. Les bûches sont surtout intéressantes pour les foyers qui se situent dans une zone forestière. L’approvisionnement en bois se fera alors bien plus facilement et ce, de manière plus économique étant donné que le coût du combustible peut s’avérer très abordable. Quoiqu’il en soit, l’utilisation d’un poêle à bois permet de réduire le coût de la facture d’énergie.

Il faut noter que le poêle à bois nécessite un espace assez grand surtout pour faire le stockage des bûches. Aussi, pour que votre choix s’oriente vers ce système de chauffage, il vous faut disposer d’une grande superficie.

Poêle à bois ou à pellets ?

Le poêle à pellets

Les pellets ou granulés de bois sont quant à eux issus de la compaction de la sciure de bois. Avant d’en arriver à cette transformation, le bois a été mis à sec pendant au moins deux ans. Cela lui confère un très bon taux d’humidité et donc, une capacité à se consumer plus longtemps.

Le poêle à granulés de bois fonctionne par remplissage avec les pellets en question. Ces derniers se vendent en kilos. Et comme il s’agit de petits bouts de bois, ils ne prendront pas beaucoup de place dans la maison. Le stockage devient alors plus facile à réaliser.

Mais le plus grand avantage du poêle à pellets reste son rendement amélioré. En effet, la consommation d’énergie est réduite avec cet appareil. A cela s’ajoute une plus grande autonomie allant jusqu’à deux à trois jours contrairement au poêle à bois qui nécessite un réapprovisionnement plusieurs fois dans la journée.

Enfin, on peut ajouter une dernière caractéristique intéressante du poêle à pellets qui est la fonction programmable. La régulation de la température, l’activation et la désactivation de l’appareil peuvent se faire de façon automatique ou à distance via une télécommande sans avoir à se déplacer à chaque fois que le besoin se présente.

D’autres critères à considérer

Vous connaissez maintenant les principales caractéristiques du poêle à bois et du poêle à pellets, il ne reste plus qu’à déterminer vos réelles attentes pour choisir le combustible idéal. D’un point de vue économique, le poêle à bois est plus avantageux dans la mesure où les bûches sont moins onéreuses que les granulés de bois. Cependant, il faut aussi considérer pourquoi vous avez besoin d’un poêle. S’agit-il d’un chauffage d’appoint ou d’un chauffage central ? Est-ce pour votre résidence principale ou pour une habitation secondaire ? Dans quelle région se situe votre maison ?

En ce qui concerne la mise en marche de l’appareil, il ne peut être réussi que si l’installation est réussie. Pour cela, vous avez besoin d’un professionnel certifié. Il saura étudier avec précision votre habitation et indiquer le poêle adapté. La demande de devis est gratuite. Aussi, n’hésitez pas à demander des informations bien détaillées, sans engagement. Un professionnel compétent ira même jusqu’à vous fournir des conseils gratuits pour vous aider à vous décider. Quoiqu’il en soit, comparez les prestations, comparez les prix et optez pour le meilleur professionnel. Plusieurs devis vous permettront de choisir le bon installateur.

Enfin, pour que le chauffage soit dans sa meilleure forme, il faut que la maison le soit aussi en matière de performance thermique. Aussi, avant de penser à vous procurer un poêle à bois ou un poêle à pellets, pensez à réviser l’isolation de votre habitation. Cela concerne tout aussi bien le toit, les murs que les menuiseries. Si tous les critères sont réunis, vous pouvez être assuré d’avoir un intérieur convivial et chaleureux.